Réaliser l’impossible

Nombre de places: 20 - Langue: Français

Objectifs

Il s’agit d’inviter les élèves (écoles d’art, écoles d’ingénieurs ou ENS) à réfléchir ensemble à la fécondité d’une remise en cause de la logique « ordinaire ».

Loin d’être simplement gratuits, les jeux logiques ou expérimentations qui contreviennent apparemment à la logique peuvent en effet imposer une certaine évidence, dont il nous faudra analyser le statut. En outre, il s’agira de mettre en évidence leur intérêt dans le domaine esthétique (espaces et architectures « impossibles », réalisme magique, métaphores étonnantes... ), mais aussi épistémologique (géométries non euclidiennes et axiomatiques formalisées par exemple), ainsi que dans l’invention technique et technologique (cf. le fameux exemple de l’ampoule électrique, analysé par Bachelard).

Loin donc d’opposer artistes censément « imaginatifs » et scientifiques censément « rigoureux », un tel sujet a pour but de les faire collaborer (dans un travail en petits groupes) à l’invention de projets, qui non seulement devront réaliser une impossibilité apparente, mais de plus parvenir à imposer la pertinence d’une telle réalisation.

D’un point de vue théorique, cette remise en cause de la logique sera introduite dans ses relations avec le problème de la modalité (à travers une remise en question de l’ordonnancement habituel du possible, du réel et du nécessaire), de la vérité (la distinction entre la vérité comme adéquation et la vérité comme révélation), de la beauté (la « présence de l’infini dans le fini » selon la définition qu’en donne Schelling), ainsi que celui de la liberté (il s’agit de penser la possibilité d’une liberté transcendantale au cœur d’une nature entièrement déterminée).

Programme

À travers l’étude de différents exemples artistiques, nous chercherons à montrer que la remise en cause de la logique introduit un trouble dans la modalité qui est aussi un trouble dans la corporéité, sinon dans la subjectivité : loin de nous abandonner à une absurdité gratuite, le jeu logique nous concerne éminemment, et peut se comprendre comme la révélation, aussi subite qu’étonnante, des possibilités propres à l’existence humaine.

D’un point de vue pratique, les élèves devront être suivis par un collège d’enseignants et d’assistantsOtechniques appartenant à différentes spécialités (sciences humaines, morphostructure, cinéma d’animation, photoOvidéo, graphisme, scénographie...), afin que tous les supports et pratiques soient envisageables (espace, objet, images, fixes ou animées, textes...).

Equipe enseignante

Benjamin Delmotte


 

Adresse e-mail

Mot de passe


S'inscrire - Mot de passe oublié