Image extraite de Coordinate Remote Viewing (Theory and Dynamics), David Morehouse, 14 juillet 1988, archive déclassifiée de la CIA.

Remote Viewing

Nombre de places: 15 - Langue: Français, anglais

Objectifs

Au cœur de la Silicon Valley des années 1970, la CIA mandate un groupe de scientifiques et de médiums pour former un programme de recherche dans le domaine de la parapsychologie, dans l'espoir de devancer les Russes sur le terrain des psychic weapons. Quelques années plus tard, ce programme donne naissance au remote viewing, une méthode qui repose sur l’exploitation de supposées "perceptions extra-sensorielles" à des fins d'espionnage. A la fin de la Guerre froide, la CIA perd son intérêt pour ces recherches, ferme le programme et en déclassifie les archives. Des curieu•ses•x s'en emparent alors et une communauté de praticien•ne•s du remote viewing se forme, encore active un quart de siècle plus tard.
Les conceptions qui fondent le remote viewing empruntent autant aux cultes New Age et néo-païens qui foisonnaient dans la Californie des 1970s, qu'aux utopies numériques des pionniers d'internet dont beaucoup étaient des collègues du groupe de recherche de la CIA. C'est sur ce nœud entre culture New Age et tech industry, entre intelligence et spiritualism, etc., que Simon Ripoll-Hurier fonde ses recherches actuelles. Ce workshop sera l'occasion de les partager, et d'expérimenter collectivement les potentialités – surnaturelles ou non – du remote viewing à travers sa pratique directe.

Evaluation

Participation active, assiduité

Programme

Les étudiant•e•s seront formé•e•s aux techniques de base du remote viewing, et auront à produire un corpus de documents – textes, dessins, son, vidéo, etc. – ayant pour objet la descriptions de cibles – lieux, événements, personnes, objets – dont ils•elles ignorent tout.

Pré-requis

aucun

Equipe enseignante

Simon Ripoll-Hurier

Liens Web

simonripollhurier.com


 

Adresse e-mail

Mot de passe


S'inscrire - Mot de passe oublié