Sociologie des sciences et des techniques

Nombre de places: 15 - Langue: Français

Objectifs

Facebook a-t-il fait élire Donald Trump ? L’intelligence artificielle va-t-elle révolutionner la justice, ou la médecine ? Les robots remplacent-ils les travailleurs dans les usines ? La numérisation de la bureaucratie est-elle en train de transformer l’administration ?
Certaines des promesses et des critiques qui animent le débat public à propos de la place des technologies dans la société sont parfois caricaturales. Elles soulèvent malgré tout des questions importantes à la fois à propos des conditions de vie collective contemporaine et du rôle des ingénieurs qui conçoivent ou manipulent les technologies. Elles interrogent aussi la notion même de « progrès technique » dont elles laissent entrevoir les ambiguïtés.
L’objectif principal de ce cours est d’apporter aux élèves une série d’outils conceptuels et méthodologiques issus de la sociologie et de l’histoire des techniques afin qu’ils et elles puissent appréhender la complexité de ces questions, au-delà des vocabulaires simplificateurs de « l’impact » (des technologies sur le monde) et de « l’acceptabilité » (de la société vis-à-vis des technologies).
À l’issue de ce cours, les élèves devront être capables de mobiliser cette démarche analytique pour comprendre comment, à l’occasion du développement d’une innovation technologique, s’organisent et se discutent, les rapports entre ce qui relève du « social » et du « technique » sans préjuger à l’avance de la définition de ces domaines.

Modalités didactiques :
Les modalités de cours varient : Un cours magistral permet de dresser le panorama des enjeux scientifiques du domaine. Des lectures d’articles scientifiques suivies d’une discussion collective permettent de plonger dans le détail des problématiques et des résultats de travaux spécifiques. Elles sont suivies de reprise de l’enseignant qui facilite l’identification et la compréhension des thématiques transversales. Des études de cas issus de l’actualité (aux formes variées : film documentaire, articles de presse, conférence invitée) démontrent, par la pratique, comment le cadre analytique peut être déployé pour appréhender des situations d’innovation technologique concrètes et adopter une distance critique ajustée face aux descriptions qui en sont faites et aux débats auxquels elles donnent lieu.

Evaluation

L’évaluation prendra la forme d’exposés (seul·e·s ou en binôme en fonction des effectifs) au cours desquels les élèves analyseront un cas à partir des enseignements théoriques du cours.

Programme

La semaine de cours sera répartie entre cours magistraux consacrés à l’histoire des principaux courants de recherche du domaine et à leurs développements théoriques, discussions collectives de textes académiques, et études de cas (véhicule autonome, bitcoin, agriculture numérique…).

Déroulement indicatif :
Jour 1
Matin : présentation générale, visionnage d’un film documentaire - débat
Après-midi : cours magistral - Genèse et panorama des travaux en Science and Technology Studies
Fin d’après-midi : lecture articles scientifiques thème 1 (délégation de l’action, artefacts cognitifs)

Jour 2
Matin : présentation des textes par les élèves - débat et reprise autour du thème 1 - étude de cas
Fin de matinée : lecture articles scientifiques thème 2 (politiques des technologies et effets d’exclusion)
Après-midi : présentation des textes par les élèves - débat et reprise autour du thème 2 - étude de cas / identification des sujets d’exposé
Fin d’après-midi : lecture articles scientifiques thème 3 (automatisation et irréductions)

Jour 3
Matin : présentation des textes par les élèves - débat et reprise autour du thème 3 - étude de cas
Fin de matinée : lecture articles scientifiques thème 4 (infrastructures et interdépendances sociotechniques)
Après-midi : présentation des textes par les élèves - débat et reprise autour du thème 4 - étude de cas
Fin d’après-midi :

Jour 4
Matin : cous magistral - Reprises des principaux concepts, mise en perspective
Après-midi : préparation des exposés

Jour 5
Matin : préparation des exposés
Après-midi : Exposés

Pré-requis

Aucun Pré-requis

Références :
Akrich, M. (1993). Les formes de la médiation technique. Réseaux, 60), 87-98.
Bijker, Wiebe E, Hugues, Thomas P, & Pinch, Trevor (1989). The Social Construction of Technological Systems: New Directions in the Sociology and History of Technology. Cambridge: The MIT Press.
Christin, A. (2018). Predictive Algorithms and Criminal Sentencing. In D. Bessner & N. Guilhot (Eds.), The Decisionist Imagination: Sovereignty, Social Science and Democracy in the 20th Century (pp. 272-294). New York: Berghahn Books.
Collins, H., & Pinch, T. (2002). The Golem at large. What you should know about technology. Cambridge: Cambridge University Press.
Eriksson, M. (2017). The normativity of automated driving: a case study of embedding norms in technology. Information & Communications Technology Law, 26(1), 46-58.
Felt, U., Fouché, R., Miller, C. A., & Smith-Doerr, L. (Eds.). (2017). The Handbook of Science and Technology Studies (Fourth Edition). Cambridge: MIT Press.
Fisher, E. (2020). Do algorithms have a right to the city? Waze and algorithmic spatiality. Cultural Studies, 1-22.
Hutchins, E. (1994). Comment le « cockpit » se souvient de ses vitesses. Sociologie du travail, 36(4), 451-473.
Latour, B. (1993). Le groom est en grève. Pour l’amour de Dieu, fermez la porte. In La clef de Berlin. Petites leçons de sociologie des sciences (pp. 56-76). Paris: La Découverte.
Latour, B. (1994). Une sociologie sans objet ? Remarques sur l’interobjectivité. Sociologie du travail, 36(4), 587-607.
Norman, D. (1993). Les artefacts cognitifs. In B. Conein, N. Dodier, & L. Thévenot (Eds.), Les objets dans l’action. De la maison au laboratoire (pp. 15-34). Paris: EHESS.
Pinch, T. (1991). How Do We Treat Technical Uncertainty in Systems Failure? The Case of the Space Shuttle Challenger. In T. La Porte (Ed.), Responding to Large Technical Systems: Control or Anticipation (pp. 137-152). Dordrecht: Kluwer.
Schüll, N. D. (2005). Digital Gambling: The Coincidence of Desire and Design. The ANNALS of the American Academy of Political and Social Science, 597(1), 65-81.
Star, S. L. (1991). Power, Technology and the Phenomenology of Conventions: on Being Allergic to Onions. In J. Law (Ed.), A Sociology of Monsters? Essays on Power, Technology and Domination (pp. 26-56). London/New York: Routledge.
Williams, R., & Edge, D. (1996). The social shaping of technology. Research Policy, 25(6), 865-899.
Winner, L. (1980). Do artifacts have politics? Daedalus, 109(1), 121-136.

Equipe enseignante

DENIS Jérôme

Liens Web

https://www.csi.minesparis.psl.eu


 

Adresse e-mail

Mot de passe


S'inscrire - Mot de passe oublié