Nouvelles entreprises et Gouvernance Responsable

Nombre de places: 40 - Langue: Français

Objectifs

L’entreprise est devenue un vecteur de transformation puissant de nos sociétés et de notre environnement. Cette capacité peut être positive, dans la mesure où l’entreprise peut contribuer à développer des réponses novatrices aux défis sociaux et écologiques contemporains. Mais elle peut aussi être négative et il est bien établi que l’entreprise est aussi un facteur d’inégalités, de désarroi social et de déséquilibres environnementaux. Or, sur le plan scientifique, les théories de l’entreprise n’avaient pas jusqu’à récemment intégré cette capacité qu’a l’entreprise de transformer le monde. Elles ont alors pu contribuer à aggraver les déséquilibres causés par l’entreprise. Ces dernières années toutefois, la recherche a revisité en profondeur les modèles classiques de la rationalité décisionnelle, de l’organisation et de la gouvernance (y compris dans ses bases juridiques). Elle permet aujourd’hui de proposer de nouvelles théories de l’entreprise, qui sont aujourd’hui reconnues au plan international, et qui inspirent de façon croissante des évolutions de pratiques et des projets de réforme inédits en France et dans le monde.
Ce cours puise dans ce corpus de recherches récentes. Son objectif est de présenter une nouvelle approche de l’entreprise, fondée sur l’innovation, la prévoyance et la vigilance dans l’inconnu. Ces nouvelles bases théoriques permettent à la fois de décrire les crises contemporaines et d’appréhender les transformations en cours, voire à venir. Dans cette nouvelle perspective, l’entreprise n’est réductible ni à une organisation commerciale, ni à une combinaison des facteurs de production que seraient le capital et le travail. Au contraire, elle doit être reconnue comme un dispositif de création collective, qui vise à régénérer régulièrement et de façon coordonnée, les produits, les techniques, les métiers, les méthodes, etc. Ce modèle permet 1) d’être plus cohérent avec les transformations historiques des organisations capitalistes, 2) de mieux comprendre les formes émergentes d’entreprise ; mais aussi 3) de fonder de nouvelles définitions de la responsabilité et par là même de caractériser les conditions techniques, organisationnelles et juridiques d’une entreprise responsable, capable de concilier efficacité, innovation collective et intérêt collectif.
Le cours articule ainsi les théories de l’action collective des sciences de gestion, les sciences de la conception, l’histoire, le droit, la socio-économique ou encore l’économie du travail, pour construire une nouvelle théorie de l’entreprise. Celle-ci doit en particulier permettre aux étudiants de discuter des logiques de création d’entreprise et de management (startups vs. grands groupes, logiques d’investissement, …), des schémas de gouvernance classiques et émergents (entreprise libérée, plate-formes, freelance,…), ainsi que des modèles de responsabilité et des cadres de droit (RSE, entreprise à mission…).
Public visé
Le cours s’adresse aux étudiants 1) qui s’intéressent à la création d’entreprise et/ou qui veulent comprendre les modèles d’entreprise et les nouvelles tendances ; 2) aux étudiants en sciences sociales qui souhaitent comprendre le rapport entre travail et entreprise ou entre action collective et responsabilité ; et 3) aux étudiants ingénieurs qui s’intéressent aux rationalités contemporaines de l’innovation et aux conditions d’efficacité de l’action collective.

Principaux acquis à l’issue du cours
-     Définition / Modèle de l’entreprise en tant que dispositif de création collective (Engagement, Autorité de gestion, Potentiels)
-     Notions de gouvernance : modèles dominants et émergents
-     Notions sur le développement historique de l’entreprise moderne
-     Repères sur la variété des formes d’entreprises et les mutations actuelles
-     Notion sur les logiques d’efficacité et pilotage de le l’entreprise
-     Fondements, modèles et outils de la responsabilité de l’entreprise
-     Modèle de l’entreprise à mission

Evaluation

La participation au cours peut impliquer la lecture d’articles et la préparation d’exposé pour échanger au sein de la classe. Dans ce cas, la participation orale est prise dans compte dans l’évaluation. Dans tous les cas, un examen final est prévu. Il comporte deux volets : - un questionnaire sur les principales notions vues au cours de la semaine ; - la discussion d’un article portant sur l’entreprise, ses transformations et ses modes de gouvernement.

Programme

Le cours suit une progression en 4 parties. Pour chacune d’elle, il est prévu une alternance de cours, d’atelier, de conférence et le cas échéant de discussion par les étudiants d’articles de référence.
1-     Pourquoi une nouvelle théorie de l’entreprise ? Enjeux, corpus et cadre d’analyse
•     Principaux cadres théoriques de l’entreprise et leurs points aveugles ; Nouveau modèle de l’entreprise (engagement, autorité de gestion, capacité d’innovation).

2-     L’entreprise moderne : sources historiques et formation du management
•     Naissance de l’entreprise moderne et du management ; Notion de régime d’activité et de responsabilité (direction, travail, finance) ; Progrès collectifs.

3-     Crises de l’entreprises : mutations et crises des représentations
•     Mutations et déformations de l’entreprise : dérives des doctrines de la corporate governance, industrialisation de l’actionnariat, approches de la RSE et limites.

4-     Innovation responsable : formes alternatives d’entreprise et réformes en cours
•     Entreprises hybrides et social business ; Start-ups ; Entreprise à mission ; nouvelles approches de la responsabilité et nouveaux schémas d’entreprise.

Pré-requis

Aucun prérequis particulier n’est exigé pour suivre ce cours, mais une curiosité pour les questions d'organisation ou de gouvernance d'entreprise est bienvenue.

Equipe enseignante

Responsables : LEVILLAIN Kevin, SEGRESTIN Blanche

Armand Hatchuel, Jérémy Lévêque


 

Adresse e-mail

Mot de passe


S'inscrire - Mot de passe oublié